Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Lutzelbourg, le premier logis nord

21 Mars 2020 , Rédigé par PiP vélodidacte et EtF dronodidacte Publié dans #chateau

 

Lors de leur campagne de travaux 2019, les AmChOtt ont sauvé le donjon circulaire du château de Rathsamhausen.
Le prochain objectif de l’association concerne le château de Lutzelbourg. Il s’agit de sauver le palais nord édifié au début du 15ème siècle par la famille de Rathsamhausen. Ce bâtiment de toute beauté est très fragilisé, la façade sud menace de s’effondrer. Nous perdrions alors un des rares corps de logis alsaciens de cette époque encore debout dans sa totalité.

Aujourd’hui, nous nous intéressons au premier logis nord du Lutzelbourg. Celui qui a précédé le Palais 1400.

Les AmChOtt ont réalisé une étude archéologique, et cet article en est un bref résumé. Les personnes intéressées peuvent se procurer l’étude complète auprès de l’association : amchott@orange.fr.

Le Lutzelbourg dans sa forme initiale ~1270

Dans la deuxième moitié du 13ème siècle, pendant les luttes du Grand Interrègne, le site des châteaux d’Ottrott a été divisé en deux parties. Face au Rathsamhausen situé à l’ouest du site, une deuxième forteresse voit le jour le Lutzelbourg. A l’époque les deux châteaux étaient respectivement nommés HinterLützelburg et VorderLützelburg. Les profonds fossés sont creusés sur le plateau qui est alors divisé en trois parties. A l’ouest, les châtelains du Rathsamhausen édifient le grand donjon circulaire qui fait face à la deuxième forteresse.

 

Lutzelbourg, le premier logis nord

A l’est, côté Lutzelbourg, face au burg voisin, le fort donjon circulaire est érigé. Il est flanqué de deux murs boucliers crénelés qui accentuent la force de la nouvelle place.
A l’abri du donjon et des murs boucliers, l’enceinte est complétée vers l’est par deux longs murs. L’extrémité orientale est fermée par une cinquième muraille. C’est là que se situe la porte, protégée par une tour. A l’intérieur de l’enceinte, un premier logis est adossé au mur sud. Il ne subsiste que quelques éléments de cette demeure. Les encadrements de deux magnifiques baies romanes occupent l’angle sud est du bâtiment.

Côté nord se dresse aujourd’hui l’élégant Palais 1400 déjà cité. Nous cherchons aujourd’hui la trace du ou des bâtiments qui l’ont précédé. La zone concernée par cette étude est encadrée en bleu sur le schéma présenté sur cette page.

Analyse de la cour nord

L’espace est aujourd’hui occupé par les vestiges de plusieurs bâtiments qui l’ont occupé au cours des siècles. Dans l’angle nord-est, le palais 1400 occupe environ les deux tiers de l’espace. Nous l’étudierons en détail dans un prochain article. Voyons tout d’abord les deux autres bâtiments :

Lutzelbourg, le premier logis nord

Bâtiment L-Bât1

A l’angle nord-ouest, ne subsistent que quelques traces d’un bâtiment appuyé sur le mur bouclier et sur la base du donjon. Le bâtiment L-Bât1 a été conçu et bâti tardivement, à une période où l’archère L-MN-archère1 n’était plus guère utilisée. Le bâtiment avait un seul étage surmonté par une toiture à pente unique. Il n’était éclairé qu’à l’est, donc côté cour. On peut penser à une dépendance à colombages. L’évier peut faire penser à une cuisine.

Bâtiment L-Bât2

Le deuxième bâtiment est de dimensions plus modestes. Il n’est aujourd’hui décelable que par les deux solins encore bien visibles. Il possédait un toit à une pente et ne recevait qu’une faible lumière côté cour. Il devait s’agir d’un simple appentis, d’une remise. Nous écarterons l’hypothèse d’une écurie, vue la proximité immédiate de la citerne.

Citerne L-Citerne

Selon René Kill, la citerne du Lutzelbourg est une citerne à filtration. Elle a été mise à jour par les équipes de Charles-Laurent Salch en 1989. Cette citerne n’était peut-être pas présente lors de la construction du burg. En effet, l’alignement de ses parois sur celui des murs du Bât-1 et du Palais 1400 lui donne une forme pentagonale inattendue et amène plutôt à songer à un creusement postérieur à l’édification de ces deux bâtiments.

Mur Nord du Lutzelbourg ( L-MN)

Le château de Lutzelbourg est limité au nord par un long mur ( ~24m40) conservé sur une hauteur moyenne de 14m50. Très impressionnant ! Ce mur a une épaisseur moyenne de 1m25, à comparer avec celle du mur bouclier : ~2m10.

Commençons par un rapide examen de la face extérieure du mur

Lutzelbourg, le premier logis nord

- Le mur est construit en blocs de grès de tailles très variables selon les sections. Les pierres sont planes, exceptées celles posées à l’extrémité ouest qui présentent un bossage.
- Le mur porte à sa base, au rez de chaussée, trois archères.
- Au dessus de l’archère occidentale (L-MN-archère1), une étroite fenêtre ogivale a été murée.
- Une corniche horizontale en saillie court sur la presque totalité du mur.
- Au dessus de la corniche, huit trous de boulins de grandes dimensions ont été ménagés.
- La partie supérieure, hachurée sur la photographie, est une surélévation liée à la construction du Palais 1400. Elle présente une fenêtre murée et est ornée de la belle frise sur arcatures composée de dix-huit arceaux.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Voici la partie ouest du même mur, située dans la cour du château.

Sur la partie ouest, côté cour, nous retrouvons les éléments cités à l’extérieur et :

- une rangée de forts corbeaux située entre l’archère et la fenêtre
- la trace d’un emmarchement partant de la corniche pour rejoindre le mur bouclier.

Les archères LN-archère 1, 2 et 3

Les trois archères du mur nord sont de même conception, même forme, mêmes dimensions. La fente de tir est verticale, s’évasant dans sa partie basse. L’ensemble est adapté au tir à l’arc, bien que les faibles dimensions de la niche n’apportassent pas un réel confort de tir.

Lutzelbourg, le premier logis nord

La fenêtre L-MN-fenêtre1

A mi hauteur du mur nord, côté ouest, juste au dessus de l’archère L-MN-archère1, se trouve une fenêtre. Sur le versant extérieur du mur, on trouve une simple baie ogivale, élégante et étroite, murée. Dans l’épaisseur du mur d’enceinte, côté cour, on découvre une vaste niche munie de deux coussièges. Cette fenêtre située plein nord ne devait apporter que peu de lumière dans la pièce qu’elle éclairait.

Lutzelbourg, le premier logis nord

La ligne de corbeaux

Une ligne de corbeaux court tout au long du mur nord. Sept corbeaux sont aujourd’hui dans la cour à l’ouest du palais 1400, douze sont dans le palais lui même.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Toutes ces pierres sont situées à environ 1 m 80 au dessus du niveau de la base des archères, soit à un peu plus de deux mètres du sol initial probable. Les corbeaux situés à l’intérieur du logis sont alignés sur la même horizontale que ceux de la cour. Lors de l’édification du mur nord, un bâtiment ( L-Logis Nord) était adossé à celui-ci. Il courait sur toute la longueur du château, excepté, semble-t-il à l’extrémité ouest. Là, entre ce logis et le mur bouclier, un petit réduit avait été ménagé. Cette disposition, toute en longueur, est similaire à ce que nous trouvons sur le versant sud du château.

La corniche L-MN-Corniche

La corniche se développe à environ 10 mètres du niveau du sol initial sur le mur nord du Lutzelbourg. La corniche s’interrompt à proximité du mur bouclier, là où commence un emmarchement étudié plus avant dans notre texte.

Lutzelbourg, le premier logis nord

La corniche est constituée de larges dalles plates, qui dépassent d’une dizaine de centimètres de chaque côté de l’aplomb du mur nord. Les dalles font en moyenne une quinzaine de centimètres d’épaisseur.

Les trous de boulin

Juste au dessus de la corniche, lorsque le mur a été surélevé, les maçons ont ménagé huit trous de boulins.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Ainsi, alors que le mur sud du Lutzelbourg était simplement crénelé, le mur nord portait lors de sa construction pendant le Grand Interrègne des hourds. Ce système de défense a été abandonné avant ou lors de la construction du Palais 1400.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Le parapet du mur nord était crénelé. Il portait six merlons. Les créneaux ont été comblés lors de la construction du Palais 1400. Le troisième créneau a alors été utilisé pour y insérer la fenêtre nord du palais.

Lutzelbourg, le premier logis nord

L’ emmarchement

A l’angle supérieur ouest du mur nord, se trouve un emmarchement. Cinq marches pour une hauteur d’ 1m30 environ et une profondeur de 1m80.

Cet emmarchement est la trace d’un escalier qui menait des hourds au chemin de ronde du mur bouclier.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Le premier logis nord du Lutzelbourg

Après avoir étudié tous les éléments des murs nord et est, ainsi que les vestiges encore présents dans la cour, nous allons tenter d’imaginer le premier logis nord du Lutzelbourg. Les seuls éléments de cette construction encore présents sont la ligne de corbeaux étudiée ci-avant, la fenêtre et les trois archères.

La fenêtre superposée au dessus de l’archère laisse supposer un bâtiment avec un étage dans la partie occidentale. Pour les parties médianes et orientales, seules les deux archères et les corbeaux subsistent, on pense alors à un bâtiment à un seul niveau.

Il semble bien que le premier logis n’ait connu qu’un seul niveau sur sa plus grande partie (est), avec une surélévation d’un étage seulement dans la partie occidentale à hauteur de la fenêtre encore en place.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Pour la partie à un seul niveau (à l’est), la présence des corbeaux permet d’imaginer facilement la structure du bâtiment : communs ou écuries éclairés par les archères au nord et les portes au sud. Le niveau bas est juste surmonté par une toiture à pente unique qui abrite des greniers.

Cette petite pièce au nord, de dimensions réduites, mal éclairée, à proximité des communs, pouvait être le logis du chef de la garnison ou de l’intendant, d’une personne certes importante, mais pas suffisamment pour être logée avec le seigneur. Il peut également s’agir d’un logis provisoire du seigneur pendant la construction du logis sud.

Lutzelbourg, le premier logis nord

Sur ce schéma, nous n’avons pas représenté les hourds pour gagner en lisibilité.

Les deux tiers du logis à l’est sont sur un seul niveau, éclairé au sud par les portes, voire fenêtres et au nord par les archères.
Le bâtiment à étage est limité au dernier tiers. La pièce d’habitation est éclairée par des fenêtres en façade sud et la fenêtre à coussièges au nord du bâtiment. Pour l’accès à l’étage, nous avons opté pour un escalier extérieur situé dans le petit réduit sous le mur bouclier. Nous avons supposé que cet escalier donnait également accès à l’arbalétrière du mur bouclier.

 

Conclusion

La cour nord du château de Lutzelbourg est aujourd’hui essentiellement occupée par le Palais 1400. Lors de l’édification du château pendant le Grand Interrègne, le maître d’œuvre lui avait donné un aspect bien différent. Un premier logis était appuyé sur la presque totalité du mur nord. A l’est, ce logis n’avait vraisemblablement qu’un seul niveau. A l’ouest, le bâtiment comportait un étage.

Le mur nord du château est resté un temps aveugle, juste couronné par une corniche. Il a par la suite été mieux protégé par un système de hourds.

Au début du XVème siècle, les travaux entrepris par les frères Egenolf et Johan de Rathsamhausen vont modifier totalement l’agencement de la partie nord du château. Nous étudierons ces transformations dans un prochain article.

Lutzelbourg, Mur Nord, la fenêtre en ogive.

Lutzelbourg, Mur Nord, la fenêtre en ogive.

Sources

  • Thomas Biller, die Ottrotter Schloesser Band 1, 1973

  • Thomas Biller, Bernard Metz, Die Burgen des Elsass, Architektur und Geschichte, tome III, 1995

  • Charles Laurent Salch, La clef des châteaux Forts d’Alsace, 1995

  • Pierre Parsy, Châteaux d’Ottrott, leur histoire, leur devenir, 2018

  • Georges Bischoff, Jean-Michel Rudrauf, Les Châteaux Forts autour du Mont Sainte-Odile, 2019

  • André Lerch, Le Château de Lutzelbourg, à paraître fin 2020

Illustrations

Les relevés utilisés et présentés dans ce document sont de deux types:

  • Relevés par laser de la topologie du château
    Mise en œuvre : Pascal Kuntz et Etienne Fritsch

  • Relevés photographiques par drone
    Mise en œuvre : Piotr  Klimczyk et Etienne Fritsch

Restitution du logis : Etienne Fritsch


 


 

Remerciements

à mes amis Mathias Heissler et André Lerch
pour les nombreuses heures passées
avec
Etienne et moi
dans le château du Lutzelbourg.

Merci
à eux pour leur complicité, leurs avis, leurs conseils et leur aide.

 PiP

« Le vent qui vient à travers la montagne, m’a rendu fou. » G. Brassens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article